Le label du patrimoine européen est un programme qui vise à mettre en avant des sites qui célèbrent et symbolisent l’intégration, les idéaux et l'histoire de l'Europe.

Les sites labellisés «patrimoine européen» sont des jalons dans la création de l’Europe d’aujourd’hui. De l’aube de la civilisation à l’Europe que nous connaissons aujourd’hui, ces sites célèbrent et symbolisent les valeurs, l’histoire, l’intégration et les idéaux européens. Depuis 2013, ces sites sont choisis pour leur valeur symbolique, le rôle qu’ils ont joué dans l’histoire européenne et les activités qu'ils proposent, qui rapprochent l'Union européenne et les Européens.

La Commission européenne a veillé à ce qu'il ne fasse pas double emploi avec d'autres initiatives liées au patrimoine - liste du patrimoine mondial de l'UNESCO, les itinéraires culturels du Conseil de l'Europe ou le Prix du patrimoine culturel de l’UE / Europa Nostra.


Sélection 2017

Dévoilés en amont de l'événement de lancement de l’Année européenne du patrimoine culturel, 9 sites (dont 1 site belge) célébrant et symbolisant les valeurs, l’histoire, l’intégration et les idéaux européens ont été recommandés par un comité indépendant pour l’attribution du label du patrimoine européen :

  • les sites du patrimoine musical de Leipzig (Allemagne)
  • la synagogue de la rue Dohány (Hongrie)
  • le fort de Cadine (Italie)
  • l’église de Javorca (Slovénie)
  • le site de l’ancien camp de concentration de Natzweiler et ses camps annexes (France et Allemagne)
  • le mémorial de Sighet (Roumanie)
  • le Bois du Cazier (Belgique)
  • le village de Schengen (Luxembourg)
  • le traité de Maastricht (Pays-Bas)

Cela porte ainsi à 38 le nombre de sites ayant reçu le label au cours de ces quatre dernières années.

La liste des sites sélectionnés :

  • Site de l'homme de Néandertal de Krapina (Croatie)
  • Centre antique d'Athènes (Grèce)
  • Parc archéologique de Carnuntum (Autriche)
  • Abbaye de Cluny (France)
  • Château des Přemyslides et musée archidiocésain d'Olomouc (République tchèque)
  • Archives de la Couronne d'Aragon (Barcelone, Espagne)
  • Maison de la Grande Guilde (Tallinn, Estonie)
  • Pointe de Sagres (Portugal)
  • Bibliothèque générale de l'Université de Coimbra (Portugal)
  • Palais impérial (Vienne, Autriche)
  • Union de Lublin (Pologne)
  • Münster et Osnabrück – Sites de la paix de Westphalie (Allemagne)
  • Constitution du 3 mai 1791 (Pologne)
  • Ensemble historique de l’université de Tartu (Estonie)
  • Château de Hambach (Allemagne)
  • Charte de la loi d’abolition de la peine de mort (Lisbonne, Portugal)
  • Académie de musique Liszt Ferenc (Budapest, Hongrie)
  • Mundaneum (Mons, Belgique)
  • Palais de la Paix (La Haye, Pays-Bas)
  • Residencia de Estudiantes (Madrid, Espagne)
  • Cimetière n° 123 du front de l'Est de la Première Guerre mondiale (Łużna-Pustki, Pologne)
  • Ville de Kaunas de la période 1919-1940 (Lituanie)
  • Camp de Westerbork (Pays-Bas)
  • Hôpital des partisans de Franja (Slovénie)
  • Quartier européen de Strasbourg (Strasbourg, France)
  • Musée de la maison d'Alcide De Gasperi (Pieve Tesino, Italie)
  • Maison de Robert Schuman (Scy-Chazelles, France)
  • Chantiers navals historiques de Gdańsk (Pologne)
  • Parc commémoratif du pique-nique paneuropéen (Sopron, Hongrie)

 

 


Fédération Wallonie-Bruxelles
Creative Europe